PROJETS SUR MESURE

« Nos têtes sont pleines d’idées et notre équipe, de ressources : les concepts et les projets débridés à concrétiser, c’est en plein notre tasse de thé ! »

Régulièrement, La Tête de pioche collabore à la réalisation d’œuvres sur mesure prenant toutes sortes de formes : parcours théâtral, spectacle extérieur, scénographie urbaine, projection architecturale ou médiation culturelle. Que ce soit pour la création, la production ou la direction artistique d’un projet, l’équipe de La Tête de pioche et ses collaborateurs chevronnés y investissent talent, passion et savoir-faire !

Parmi les organisations qui nous ont fait confiance, on retrouve la Ville de Québec, la Ville de Montréal, de même que plusieurs organismes communautaires.

Nous vous invitons à parcourir quelques-uns des nombreux projets auxquels nous avons prêté notre expertise de piocheux.

Bonne découverte !



La langue de feu

2017 – Par l’entremise d’un conteur, d’un musicien et de quelques accessoires, nous avons conçu pour l’Arrondissement Ville-Marie un spectacle de théâtre de rue dans le cadre des festivités entourant le 375e anniversaire de la Ville de Montréal. Intitulé La langue de feu, cet événement avait pour objet de redonner vie aux personnages et événements importants dans la fondation de la ville et, plus spécifiquement, du quartier Peter-McGill.

L’Odyssée du Chevalier Lamorat

2016 – Nous avons eu le plaisir d’imaginer un parcours théâtral pour l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles de la Ville de Québec : L’Odyssée du Chevalier Lamorat. Menant les spectateurs dans un parcours de neuf stations, cette quête impliquait le public dans la résolution d’une énigme à laquelle le Chevalier était confronté pour libérer d’un mauvais sort les habitants de son canton.

Exposition urbaine

2016 – Mandatée par l’Arrondissement Des Rivières de la Ville de Québec, La Tête de pioche s’est vue donner pour mission de développer un nouveau genre d’exposition pour trois Cercles de Fermières au moyen d’un projet de médiation culturelle.

Jardins festifs

2014 – La Tête de pioche a reçu le mandat de rendre un espace urbain attrayant et convivial en plus d’en faire un lieu d’accueil pour plusieurs manifestations artistiques le temps d’un été. En laissant les citoyens s’approprier le Jardin festif, la Ville de Québec souhaitait dynamiser l’artère commerciale adjacente.

Capsules vidéo

2012-2018 – Depuis 2012, la compagnie a produit une vingtaine de capsules vidéo qui relatent la création d’œuvres publiques à travers des projets de médiation culturelle.

La Grande virée de Dédé

2013 – Réalisé pour le compte l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles, le projet de médiation culturelle La Grande virée de Dédé consistait à créer un spectacle extérieur hivernal auquel ont participé des artistes amateurs et professionnels.

Quand la rue Racine nous parle

2010 – Projection architecturale conçue et réalisée par La Tête de pioche et le cinéaste Olivier Roberge et produite en collaboration avec la Société d’histoire et l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles, Quand la rue Racine nous parle raconte les années fastes de cette voie de communication qui fut une importante artère culturelle et commerciale de la région de Québec.

Rencontre au temps figé

2011 – Projection architecturale réalisée en collaboration avec le cinéaste Olivier Roberge pour l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles, Rencontre au temps figé rend hommage au territoire de la région et à la beauté de ses paysages au 19e siècle en donnant vie aux toiles peintes par des artistes tels Cornelius Krieghoff, Joseph Légaré, Georges Hériot et James Pattison Cockburn. En s’animant, ces tableaux légués par des artistes, peintres topographes et officiers britanniques racontent l’histoire du territoire et transportent dans l’univers pittoresque de l’époque.